Le parc animalier et biodiversité

Le parc animalier renferme des espèces qui étaient déjà très répandues à l’époque romaine.

Dans le parc animalier les visiteurs à partir de 12 ans doivent porter un masque d’hygiène.

Grâce aux descriptions d’auteurs antiques, l’agriculture de cette période est assez bien connue. Certaines représentations ou trouvailles ont également livré de nombreuses informations sur les espèces animalières du nord des Alpes de l’époque. Les anciennes races d’animaux du parc furent soigneusement sélectionnées en collaboration avec la section archéobiologique de l’Institut de préhistoire et de sciences naturelles de l’Université de Bâle et ProSpecieRara.

Les mesures systématiques des os exhumés lors des fouilles montrent qu’à l’époque romaine la taille des animaux domestiques augmenta dans les régions suisses. Cela était probablement dû à une meilleure sélection ainsi qu’à une alimentation et un élevage mieux adaptés. C’est aussi grâce à ces données que nous savons que les « moutons du Valais », les « chèvres Nera Verzasca », les « porcs laineux » et les volailles du parc sont tout à fait semblables aux animaux domestiques d’autrefois, à Augusta Raurica et dans les fermes alentour.

Le site sur la visionneuse de géodonnées (GeoView BL)

Des nouvelles passionnantes de l'animal parc